Beautiful thing 1

Sur un versant minimaliste, Padmini Chettur a fait de son origine indienne le socle d’une écriture paradoxale. Sa danse s’est éloignée des ornements séducteurs de la tradition indienne du bhârata natyam tout en conservant la précision extrême du mouvement et des nuances rythmiques. Retenue, Padmini Chettur invente une danse dépouillée et sensuelle, et nous offre une approche chorégraphique contemporaine d’un troublant raffinement.
Le 30 mars 2011
Afficher toutes les infos

 

Padmini Chettur, née en 1970, s’est initiée très jeune à la danse traditionnelle indienne du bhârata natyam, elle y a acquis une pratique subtile et une conscience aiguë de son corps. À partir de 1991, elle s’ouvre au mouvement contemporain en rejoignant la compagnie de la chorégraphe et danseuse Chandralekha à Chennai (Inde) où elle restera pendant dix ans. Padmini Chettur a commencé ses propres créations à partir de 1994. Ses pièces, de Three solos (2003), exercice de perception de soi et des autres, à Paper doll (2005), jeu de pliage et dépliage de figures inspiré par les ribambelles de papier qu’enfant l’on découpe, possèdent l’armature du bhârata natyam perceptible dans l’articulation des gestes.

Vient ensuite un lent et patient travail d’aplat comme si la chorégraphe étirait l’étoffe de la danse pour en retailler un nouveau patron. Ainsi,Pushed (2006) témoignait avec justesse de la recherche de Padmini Chettur, la chaîne des corps ouvrait la voie à une frise chorégraphique proche des sculptures des temples indiens. Peu de gestes, mais essentiels. Ce credo, Padmini Chettur l’affirme plus que jamais dans sa nouvelle pièce pour cinq interprètes, Beautiful Thing 1. Le travail avec les danseurs s’est focalisé sur des parties du corps, véritable paysage chorégraphique. Légèreté ou lourdeur, rapidité ou lenteur, silence ou bruit, les oppositions nées de ces réflexions irriguent le propos de la chorégraphe. Entre les mots et les respirations elle entend poursuivre sa segmentation du mouvement pour écrire un texte dont les danseurs seraient les lettres mobiles.

 

Distribution
Production
Liens
Padmini Chettur Dance Company (Inde) Chorégraphie Padmini Chettur. Musique Maarten Visser. Lumière Jan Maertens. Texte Vivek Narayanan. Décor Padmini Chettur et Jan Maertens. Direction technique Gilles Richards. Avec Anoushka Kurien, P. Akila, V. Aarabi,Preethi Athreya, Padmini Chettur.

Production Padmini Chettur Dance Company, Phileas Productions. Coproduction Szene Salzburg Festival (Autriche), Théâtre de la Ville (Paris), Radialsystem - Asia Pacific Week (Berlin). Avec le soutien de l’India Foundation for arts (Inde).

Beautiful thing 1
INFOS
Durée : 1h00
Ouverture billetterie : 20/11/2010
Séances
MER 30 MAR à 20h45
TARIFS
Plein tarif 20€
Tarif réduit 11€ (Abonnés 7++, Moins de 26 ans, Demandeurs d'emploi, étudiants de moins de 30 ans, Bénéficiaires de RSA)
moins de 13 ans 7€
Abonné 4++ 14€
Abonné 5++ 9€
Abonné 3++ 6€
Informations sur les réservations S'abonner
billetterie en ligne
PHOTOS (7)
Plan du site | Mentions légales | Contact | Création, hébergement : Net-conception.com