Des artistes associés

Deux artistes associés au Trident : Thomas Quillardet et Benjamin Lazar

Projet pour le Trident, Farid Bentaïeb, novembre 2016, extrait :

"J’ai choisi ces deux artistes compagnons de route pour leurs créations, leur répertoire mais aussi pour la relation qu’ils entretiennent au spectateur et leur curiosité des autres artistes.

J’accompagnerai sur trois ans le travail individuel de chacun à travers la coproduction, l’accueil en résidence de création et, selon les projets, la diffusion de leur spectacle en série".

Benjamin LAZAR

Pourquoi lui ?

Farid Bentaïeb, directeur du Trident : "Benjamin Lazar a désormais un parcours bien affirmé. Sa compagnie sera conventionnée en 2017 par le Ministère de la culture / Drac Normandie. Ce n’est pas un inconnu du public du Trident et son travail s’inscrit régulièrement sur la région Normandie. C’est un homme de théâtre doté d’une forte appétence pour la musique. Ses nombreuses collaborations passées et à venir avec des ensembles musicaux (Le Poème Harmonique par exemple) m’incitent à penser qu’il a toute sa place au Trident tant à l’endroit d’un pur théâtre que dans le lien avec la programmation musicale. Il aime à se confronter à un théâtre de répertoire, à le transmettre tout en le réinventant dans une grande modernité. Sa vision de La Traviata – vous méritez un avenir meilleur en est un bel exemple. De Pantagruel (qu’il souhaite reprendre) à sa rencontre avec l’auteur mexicain Luis Felipe Fabre, ou encore son projet de monter La Tempête de Shakespeare, Benjamin Lazar est dans une créativité permanente. Il garde au répertoire de nombreuses petites formes. Il termine fin 2016 son compagnonnage avec la scène nationale d’Amiens."

Biographie

Metteur en scène et comédien, Benjamin Lazar lie la musique et le théâtre depuis ses premiers spectacles.

En 2004, sa mise en scène du Bourgeois Gentilhomme, dans la production du Poème Harmonique, incluant tous les intermèdes et ballets de Lully, rencontre un très grand succès public et critique. La même année il fonde sa compagnie Le Théâtre de l'incrédule. Il y crée notamment L'Autre Monde ou les États et Empires de la Lune d'après Cyrano de Bergerac donné au Théâtre de l'Athénée en 2008 et 2013, Les Amours tragiques de Pyrame et Thisbé de Théophile de Viau, Les Caractères de La Bruyère, Fables d'après La Fontaine, Feu d'après Pascal, Visions d'après Quevedo, Comment Wang-Fô fut sauvé de Marguerite Yourcenar.

Artiste associé de 2010 à 2013 à la scène nationale de Quimper, il y a créé notamment en 2010 l'opéra Cachafaz (Copi/Strasnoy) et, en 2013, Pantagruel, avec Olivier Martin-Salvan.

En dehors de ses créations au sein du Théâtre de l'incrédule, Benjamin Lazar se consacre également à la mise en scène d'opéra. Il a été invité dans des lieux comme l'Opéra-Comique, le Théâtre des Champs-Élysées, le Théâtre de Caen, le Théâtre des Arts, l'Opéra de Saint-Étienne, l'Opéra de Rennes, le Grand Théâtre du Luxembourg, le Grand Théâtre d'Aix-en-Provence ou le Badisches Theater à Karlsruhe. Il a collaboré, entre autres ensembles, avec le Poème Harmonique, les Arts Florissants, Les Musiciens du Louvre, les Cris de Paris et le Balcon. Ses réalisations vont de l'opéra baroque à la musique contemporaine : La Vita humana de Marazzoli, Cadmus et Hermione de Lully, Il Sant’Alessio de Landi, Egisto de Cavalli, Cendrillon de Massenet, Cachafaz de Strasnoy, Ariane à Naxos de Strauss, Riccardo Primo de Haendel. En juin 2015, il crée Le Dibbouk d'An-ski au Printemps des Comédiens. Son spectacle Traviata vous méritez un avenir meilleur était à l'affiche du Trident pendant la saison 16/17.

Thomas QUILLARDET

Pourquoi lui ?

Farid Bentaïeb, directeur du Trident : "Je suis le travail de Thomas Quillardet depuis de nombreuses années. De ses débuts à la Maison de la Poésie (Paris) à son passage au CDN de Limoges, il a montré sa capacité à passer de l’écriture contemporaine aux classiques, de l’écriture de plateau à la littérature. Une de ses grandes qualités réside dans son intérêt à répondre aux commandes (Trois petits cochons, à la Comédie Française, L’Histoire du Rock, créée pour être jouée hors les murs et que je souhaite accueillir, Montagne créé au Japon). Il entame également depuis peu un travail autour de la traduction (Tiago Rodrigues) et l’écriture de textes théâtraux. C’est un passionné d’action culturelle (ateliers, stages, créations avec des amateurs). On pourra découvrir sa prochaine création Tristesse et joie dans la vie des girafes de Tiago Rodrigues au Festival In d’Avignon en juillet 2017. Il termine cette année son association avec la scène nationale de St Nazaire." 

Biographie :

Après une formation de comédien (Ateliers du Sapajou et Studio-Théâtre d’Asnières Jean-Louis Martin-Barbaz entre 1998 et 2002) et plusieurs assistanats, Thomas Quillardet décide de se consacrer à la mise en scène.

Son premier spectacle, les Quatre Jumelles de Copi est joué à Agiktat (Paris) en 2004. Il organise en novembre 2005 le festival Teatro em Obras au Théâtre de la Cité Internationale et au Théâtre Mouffetard dans le cadre de l’année du Brésil. Il s’agissait d’un cycle de douze lectures de jeunes dramaturges brésiliens et de la mise en scène de Le Baiser sur l’Asphalte de Nelson Rodrigues.

En 2006, il rejoint le collectif Jakart et Mugiscué. Le collectif est basé dans la région Limousin où il est associé au Treize Arches-Théâtre de Brive et au Théâtre de L’Union-CDN du Limousin jusqu’en 2014. En 2007, il monte à Rio de Janeiro et à Curitiba un diptyque de Copi avec des acteurs brésiliens : Le Frigo et Loretta Strong grâce à la bourse Villa Médicis hors les murs. En 2008, il met en scène, Le Repas de Valère Novarina au Théâtre de l’Union à Limoges et à La Maison de la Poésie à Paris. En 2009, dans le cadre de l’année de la France au Brésil, il crée au SESC Copacabana (Rio de Janeiro) L’Atelier Volant de Valère Novarina avec des acteurs brésiliens. En 2010, il met en scène avec Jeanne Candel Villégiature, d’après Carlo Goldoni au Théâtre de l’Union à Limoges et au Théâtre de Vanves qui fera une tournée pendant quatre saisons. En 2012, Les Autonautes de la Cosmoroute d’après Julio Cortazar et Carol Dunlop est joué à La Colline-Théâtre National et au CDN de Limoges.

Récemment, il a créé :

  • Les Trois Petits Cochons, au Studio Théâtre de la Comédie- Française (2012)
  • L’Histoire du Rock par Raphaèle Bouchard joué, entre autres, à la Scène Nationale de Gap et au Théâtre Monfort (Paris) en 2013.
  • Nus Féroces et Anthropophages mis en scène avec Marcio Abreu et Pierre Pradinas en 2014 et joué au Festival de Curitiba (Brésil), Ardanthé (Vanves) et Carreau du Temple à Paris.

 

Plan du site | Mentions légales | Contact | Création, hébergement : Net-conception.com